Les Halles du Faubourg — Tiers lieux culturel & scientifique

événements grand public, maison gutenberg, Lyon

Les Halles du Faubourg naissent d’une volonté de se réapproprier les espaces vacants du centre-ville. En valorisant le patrimoine industriel comme un espace de création multiple autour de projets artistiques, culturels, artisanaux, sociaux et économiques. Tout en créant du lien entre les citoyens.

 

Autour de l’association, se réunissent trois autres structures. Intermède, qui accompagne les propriétaires et porteurs de projets dans la mise en place d’occupations temporaires orientées vers l’économie sociale et solidaire. L’Ecole Urbaine de Lyon, programme de recherche, de formation et d’innovation dirigé par Michel Lussault, et Ateliers La Mouche, collectif d’urbanistes qui à travers la découverte, la sensibilisation et la valorisation du patrimoine industriel lyonnais, imagine la ville sous différentes formes.

 

La première phase d’occupation temporaire (entre octobre 2018 et janvier 2019) se construit autour d’une exposition collective qui prône une démarche plus humaine avec une collégialité dans le choix des artistes et des œuvres présentées qui se différencie du schéma classique d’exposition.

 

Des figures emblématiques (Frigo&Co) et confirmées (Bleu du Ciel, Françoise Besson), sont associées à d’autres entités émergentes (Mirage Festival, Superposition). Autour de cette exposition, des temps forts festifs viennent ponctuer cette première phase, qui se conclut avec la première édition du Festival « A l’heure de l’Antropocène ».

 

Le succès rencontré auprès du public et des utilisateurs, et la détermination affichée par le collectif, permettent de prolonger le bail. Jusqu’à la fin du mois de décembre 2020, la friche de 1600m2 devient un véritable lieu de vie qui regroupe des espaces ouverts au public (une scène, une galerie, un jardin, un bar, une radio) et des espaces de travail (résidence, cours publics, ateliers et coworking).

 

Les Halles du Faubourg c’est…

Une friche de 1600m2

6 artistes en résidences

11 expositions

90 artistes exposés

30k adhérents

Quatre co-porteurs de projet

140 bénévoles
4 ouvertures – 4 fermetures

 

Crédit photos : Lionel Rault

 

Crédits artistes : Laurent Perche, Antonin Tricard, Amélie Berrodier, Jerôme Lavenir, Michael Sebastian Haas

 

French artists in Manila — Résidence artistique aux Philippines

« French artists in Manila » est le premier programme international de résidence artistique de Maison Gutenberg, créé en 2017 à Manille (Philippines).

 

Il a pour mission de partager et rendre accessible l’art et la culture à travers la rencontre d’artistes internationaux. Durant deux mois, les artistes ont mené chaque semaine des ateliers d’initiation artistique auprès d’enfants défavorisés (des associations Project Pearls, Stairway Foundation, ACAY, Virlanie et Museo Pambata). Des expositions, événements, performances et rencontres ont également ponctué la résidence.

 

Un web documentaire retrace toute l’expérience vécue à travers 7 personnages, dévoilant chacun une facette du programme.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont rendu ce projet possible.

Coordination · Maïa d’Aboville et Henri Lamy de Maison Gutenberg

Réalisation : Simon Dubreucq 

Production : Kiwi Collectif créatif / Sine de oro

Sponsors : ZHostel, Ambassade de France aux Philippines, Pébéo, Times

Donateurs : Annie-France Barton et Ludovic Moulin

Photographie : Lionel Rault

Associations : Project Pearls, Stairway Foundation, ACAY, Virlanie et Museo Pambata

Partenaires culturels : Pineapple Lab, Alliance française de Manille

Partenaires presse : Art+ Magazine

Artistes lyonnais : Abdoul K. Seck, Chufy et Alexandre Beretta

Artistes philippins : Agnes Arellano, Billy Bonnevie, Olivia d’Aboville, Leeroy New, Dee Jae Pa’este, Anina Rubio, Gus Albor, Ramon Orlina, Emmanuel Cordova

La Taverne Gutenberg — Tiers lieux culturel & artistique

À la fois résidence artistique et café-galerie, le « 5 rue de l’Épée » – connu sous le nom de Taverne Gutenberg – est un lieu de rencontres et d’échanges, dédié à la création et à la diffusion des arts sous toutes ses formes.

 

Ouvert à la fin de l’année 2015 par le couple d’artistes Maïa d’Aboville et Henri Lamy, ce projet éphémère est au départ imaginé pour abriter des expositions collectives au cours desquelles les artistes investissent chaque recoin de l’immeuble.
Les anciennes chambres et pièces sont recouvertes de fresques, d’installations et d’œuvres d’art diverses, autour d’une thématique commune. Le succès rencontré lors des premières semaines d’ouverture incite l’équipe à prolonger l’aventure.


De trois mois prévus initialement, le lieu vivra pendant plus de trois ans. Grâce notamment à la mobilisation du public autour d’une campagne de financement participatif permettant la mise aux normes du bâtiment. Construit autour de ces expositions collectives et immersives, le lieu propose à la location des ateliers d’artistes ouverts au public, favorisant les rencontres et les collaborations. En invitant à la trans-disciplinarité, caractéristique majeure de sa direction artistique.
Situé dans un quartier prioritaire de la Ville, l’accent est mis sur le développement d’actions de médiation autour de la programmation (visites, ateliers), et au-delà même du champ artistique (rencontres, débats, repas, et autres moments de convivialités).


Si le lieu ferme ses portes au début de l’année 2019, la structure, elle, se pérennise. Il est l’acte fondateur d’un projet plus large qui porte désormais le nom de Maison Gutenberg…

 

La Taverne Gutenberg au 5 Rue de l’Épée c’est…

  • Un immeuble de trois étages
  • 40k visiteurs/an
  • 29 expositions collectives
  • 40 artistes en résidence
  • 450 artistes exposés
  • 20k levés grâce à notre communauté
  • 500+ événements
  • 1 chat
  • 500 litres de thé à la menthe
  • Des liens créés avec les habitants

 

Crédit photos : Lionel Rault